Cloud computing vs. stockage cloud

Cloud computing vs. stockage cloud

Cloud computing vs. stockage cloud

En l’espace d’une dizaine d’années, le cloud est devenu le fondement de la plupart des applications et services majeurs. Cela inclut un large éventail de services numériques utilisés par le grand public, ainsi que la grande majorité des applications d’entreprise. L’adoption s’est développée grâce à l’augmentation du nombre de fournisseurs et à la simplicité de la configuration des services dans le cloud.

Mais le cloud n’est pas un bloc monolithique. Les fournisseurs de cloud proposent divers services à leurs clients. Le cloud computing et le stockage cloud, par exemple, sont deux services très différents. Pourtant, les deux termes sont souvent employés de manière interchangeable, à tort. Voyons quelles sont leurs principales différences en détail.

Stockage cloud

Presque tout le monde sur Internet a déjà utilisé une forme de stockage cloud. Google Drive et Dropbox, par exemple, sont des services de stockage cloud courants. Ils permettent aux utilisateurs d’accéder aux données partout dans le monde et de les partager avec autant de personnes qu’ils le souhaitent.

La messagerie électronique est une autre forme de stockage cloud. Les fournisseurs de services tels que Google et Microsoft stockent les données de messagerie sur des serveurs. Les utilisateurs peuvent y accéder depuis n’importe quel ordinateur pour envoyer et recevoir des e-mails.

De nombreuses entreprises utilisent le stockage cloud pour ne pas avoir à investir dans la création de leurs propres datacenters. Ainsi, elles n’ont pas à supporter les coûts liés à la maintenance de cette infrastructure ou à la gestion des réseaux et de la sécurité. Les fournisseurs de stockage cloud répondent généralement à ces besoins.

En plus du coût de l’infrastructure sur site, les organisations doivent également supporter les frais de mise à l’échelle.

Dans le modèle de stockage traditionnel, les entreprises construisent et gèrent elles-mêmes leur infrastructure de stockage. Elles ne peuvent généralement pas augmenter leurs ressources sans investir dans des équipements supplémentaires. Si la demande d’espace de stockage dépasse la capacité, les nouvelles ressources ne peuvent pas être mises à disposition instantanément. Elles doivent être planifiées puis mises en œuvre, ce qui nécessite des dépenses importantes. Lorsque les besoins en ressources sont faibles, l’espace de stockage restant n’est pas exploité, il consomme de l’énergie et perd de la valeur.

Les fournisseurs de services cloud, quant à eux, facilitent l’évolution. Les ressources peuvent être adaptées en un instant. Les utilisateurs paient uniquement pour les services et l’espace de stockage qu’ils utilisent réellement. Ce modèle repose généralement sur un paiement à l’utilisation (« pay-as-you-go »). Il est généralement beaucoup plus efficace pour les entreprises, qui évitent ainsi de dépenser des capitaux pour construire et entretenir leur propre infrastructure.

Cloud computing

En complément des solutions de stockage, de nombreux fournisseurs de services cloud proposent également des solutions de calcul.

Dans le domaine de l’apprentissage machine, très gourmand en données, les unités de traitement graphique (GPU) permettent de traiter des téraoctets d’informations plus efficacement que les processeurs. Cependant, le prix d’achat des GPU est trop élevé pour la plupart des organisations, surtout si leurs besoins sont sporadiques. Le cloud computing peut alors leur offrir la puissance de traitement nécessaire pour soutenir l’apprentissage machine, tout en leur permettant de réaliser des économies.

Au-delà de ce cas d’utilisation, l’infrastructure du cloud computing répond également aux besoins du grand public et des entreprises en matière de calcul. Elle permet notamment de traiter de grands ensembles de données à des fins d’analyse ou d’exécution d’applications web, d’applications mobiles et de sites web. Ces activités ont la particularité de nécessiter un très faible espace de stockage, car la plupart des données traitées se trouvent déjà dans le stockage cloud et attendent d’être utilisées.

Le cloud computing et le stockage cloud présentent également certains avantages communs :

  • Vous n’avez pas besoin d’investir dans la création d’une infrastructure interne.
  • La puissance de traitement évolue en fonction de vos besoins.
  • Vous payez uniquement pour la puissance de calcul que vous utilisez réellement.
  • Vous n’avez pas à vous soucier de la sécurité.
  • Vous pouvez accéder à la puissance de traitement, quel que soit votre emplacement.

Quelle est la différence entre le cloud computing et le stockage cloud ?

La différence entre le stockage cloud et le cloud computing réside dans le type de ressources mis à disposition sur Internet, via le cloud. Le cloud computing fournit de la puissance de traitement, alors que le stockage cloud fournit une capacité de stockage de données.

Le recours au stockage cloud ou au cloud computing (voire au deux) dépendra de l’objectif et des besoins de l’application. Si l’on souhaite stocker une grande quantité de données et les rendre accessibles partout dans le monde, on utilisera le stockage cloud. Si l’on a besoin d’une certaine puissance de traitement pour effectuer des opérations de calcul basées sur ces données, on se tournera vers le cloud computing. Les entreprises utilisent souvent les deux pour alimenter leurs applications avec le cloud.

Prenons l’exemple de Netflix. Le géant du streaming a construit son application à l’aide d’une architecture de microservices. L’entreprise stocke les fichiers vidéo sur des serveurs AWS basés sur le cloud. Puisque ces serveurs sont répartis dans le monde entier, les données sont transmises aux clients avec un temps de latence minimal.

Netflix utilise également l’analytique de données à grande échelle pour améliorer ses opérations et créer de nouveaux contenus. Comme nous venons de l’expliquer, pour réduire la latence entre ses serveurs et ses utilisateurs, Netflix répartit les sauvegardes de ses fichiers vidéo dans plusieurs emplacements via le stockage cloud. Copier l’intégralité de sa bibliothèque de contenu dans chaque emplacement serait inefficace et coûteux. L’entreprise analyse ses données afin d’identifier les contenus qui semblent les plus populaires dans les différentes régions. Pour analyser la façon dont les clients visualisent et consomment les données dans différentes régions, il faut une puissance de traitement importante, fournie par le cloud computing.

Gestion de vos besoins en matière de stockage cloud et de cloud computing

En définitive, le stockage cloud et le cloud computing répondent à des besoins différents. Le cloud computing demande une grande capacité de traitement, mais peu de stockage, tandis que le stockage cloud exige moins de puissance de traitement, mais un stockage plus rapide et efficace.

FlashStack® combine le calcul, le réseau et le stockage dans une solution évolutive, simple et performante, en associant les meilleurs composants de Pure Storage® et Cisco.

Si vous recherchez une infrastructure rapide, hautement performante et fiable pour répondre à vos besoins de développement, découvrez ici les avantages de FlashStack® pour votre organisation.

800-379-7873 +44 2039741869 +43 720882474 +32 (0) 7 84 80 560 +33 1 83 76 42 54 +49 89 12089253 +353 1 485 4307 +39 02 9475 9422 +31 202457440 +46850541356 +45 2856 6610 +47 2195 4481 +351 210 006 108 +966112118066 +27 87551 7857 +34 51 889 8963 +41 43 505 28 17 +90 850 390 21 64 +971 4 5513176 +7 916 716 7308 +65 3158 0960 +603 2298 7123 +66 (0) 2624 0641 +84 43267 3630 +62 21235 84628 +852 3750 7835 +82 2 6001-3330 +886 2 8729 2111 +61 1800 983 289 +64 21 536 736 +55 11 2655-7370 +52 55 9171-1375 +56 2 2368-4581 +57 1 383-2387 +48 22 343 36 49
Votre navigateur n’est plus pris en charge !

Les anciens navigateurs présentent souvent des risques de sécurité. Pour profiter de la meilleure expérience possible sur notre site, passez à la dernière version de l’un des navigateurs suivants.