Guide

Le guide définitif du Cloud Computing

Le guide définitif du Cloud Computing
Qu’est-ce que le Cloud Computing et comment cela fonctionne-t-il ? Dans ce guide, nous explorons en détail cette technologie en pleine évolution, et la manière dont elle peut aider votre entreprise.

Qu’est-ce que le Cloud Computing ?

Dans un monde où tout (ou presque) est proposé en tant que service, le mot de Cloud Computing est sur toutes les lèvres dans le secteur de la technologie. Mais de quoi s’agit-il exactement, et en quoi est-ce essentiel à la transformation numérique ?

Le Cloud Computing consiste à fournir, à la demande, des services de stockage, de réseau et de traitement dans le « cloud » — ce réseau global de serveurs et de datacenters que des fournisseurs tels qu’Amazon, Microsoft et Google ont mis à la disposition du public via des applications et des API sur Internet.

Plutôt que d’utiliser vos propres serveurs, ordinateurs et infrastructures de réseau sur site, le Cloud Computing vous permet d’exploiter des pipelines d’analyse, des logiciels et d’autres charges de travail applicatives, hébergées sur du matériel dans des datacenters à distance.

Comment fonctionne le Cloud Computing ?

L’idée du Cloud Computing est simple : pouvoir sous-traiter les exigences relatives à l’infrastructure technologique à des fournisseurs de service de cloud, mieux équipés pour gérer les charges de travail et les besoins en capacité. Moyennement un abonnement à des accords de niveau de service, ces fournisseurs vous permettent d’utiliser leurs services. Les fournisseurs de service de cloud offrent à leurs clients de plus en plus de flexibilité et de maîtrise granulaire sur le mode de paiement. Les modèles OPEX vous permettent de payer les ressources de stockage et traitement que vous utilisez, afin de mieux gérer votre budget.

IaaS, PaaS et SaaS : quelle est la différence ?

Nous utilisons le Cloud Computing pour une grande variété de raisons :

  • Collaborer à distance sur des projets via des logiciels en tant que service (SaaS) tels que Slack
  • Simplifier le déploiement d’applications grâce aux plateformes en tant que service (PaaS) telles qu’Heroku
  • Adapter les capacités de traitement efficacement grâce aux infrastructures en tant que service (IaaS) telles qu’Amazon EC2

Ensemble, le SaaS, le PaaS et l’IaaS forment une pile de Cloud Computing. La différence fondamentale entre ces piles technologiques tient aux composants qui sont sous-traités au fournisseur de service de cloud.

Services

//Bloc

Niveaux

Ultra

Premium

Performances

Capacité

Échantillons de cas d’utilisation

Base de données In-Memory

Oracle

VDI/virtualisation

Base de données pour la production

Conteneurs

Oracle

VDI/virtualisation

Base de données pour la production

Conteneurs

Oracle
VDI/virtualisation
Base de données pour la production
Conteneurs

Snapshots compatibles IoT

Performance relative1

20x

10x

3x

1x

Engagement minimum

50 Tio

50 Tio

50 Tio

200 Tio

Prix de départ conseillé par Gio/mois

0,219 $

0,111 $

0,077 $

0,042 $

Cloud Computing et stockage cloud : quelle est la différence ?

Si les termes de « Cloud Computing » et de «stockage cloud » sont parfois utilisés de manière interchangeable, il existe une différence subtile entre les deux.

  • Le stockage cloud renvoie au stockage d’images, de vidéos, de fichiers et autres données dans le cloud. Ces données sont stockées sur des serveurs distants, dans un datacenter généralement géré par un fournisseur de services de cloud.
  • Le Cloud Computing renvoie à l’exécution d’applications dans le cloud. La puissance de traitement de serveurs à distance permet de gérer les tâches nécessaires pour exécuter tout ou partie de votre logique applicative.

Techniquement, le stockage cloud est un type de Cloud Computing, qui peut être acheté sous forme d’un type d’application pouvant s’exécuter dans le cloud. Pour fonctionner, une application cloud utilisera souvent des ressources de stockage et de traitement proposées par un fournisseur.

Explorez plus en détail les différences entre le Cloud Computing et le stockage cloud.

Cloud public, cloud privé, cloud hybride et multi-cloud

Le National Institute of Standards and Technology (NIST) reconnaît essentiellement quatre modèles de déploiement de cloud. Comme c’est souvent le cas en matière de cloud, ces modèles se définissent moins par l’endroit physique où les services sont hébergés, que par la façon dont les ressources sont partagées. Examinons plus précisément la distinction entre les clouds privé, public, hybride et le multi-cloud.

Cloud public

Dans un cloud public, un fournisseurs tiers propose des services ou des ressources de cloud à votre organisation via Internet. L’infrastructure sous-jacente est partagée entre votre organisation et des milliers d’autres utilisateurs.

Cloud privé

Dans un cloud privé, l’infrastructure accueillant les services ou les ressources de cloud est dédiée à une seule organisation. Le cloud privé peut être hébergé sur site, au sein de votre organisation, ou bien à distance par un fournisseur tiers.

Cloud hybride

Le cloud hybride utilise le chiffrement pour unifier vos environnements de cloud public et privé, améliorant ainsi la portabilité des données. Les deux clouds restent distincts, mais partagent des points de contact bien définis qui permettent d’utiliser les ressources de stockage et de traitement de chacun pour la même tâche.

Multi-cloud

On parle d’environnement multi-cloud lorsque plusieurs déploiements sur site et dans le cloud sont utilisés pour différentes tâches au sein de votre organisation. Les déploiements multi-cloud peuvent être publics, privés ou hybrides. Ils peuvent impliquer différents fournisseurs assurant des fonctions distinctes dans votre pile technologique.

Explorez davantage les différents types de services de cloud.

Que sont les applications cloud natives ?

La notion de « natif dans le cloud » est une approche moderne du développement et du déploiement d’applications qui exploite le modèle de fourniture de services du Cloud Computing. Il s’agit de développer et de déployer des applications dans des environnements dynamiques de cloud public, privé et hybride, où les ressources peuvent être adaptées en fonction des besoins. Les applications cloud natives sont généralement conteneurisées, déployées sous forme de microservices couplés et exécutés dans le cloud. Elles incarnent les principes des méthodologies agile et DevOps, et vont généralement de pair avec une intégration continue et des pipeline (CI/CD) de prestation de service. Penchons-nous sur un certain nombre de technologies et de concepts fondamentaux, constitutifs d’une application cloud native.

Conteneurs

Les conteneurs gèrent la virtualisation au niveau du système d’exploitation. Ils rassemblent l’ensemble du code et des dépendances, y compris les binaires, les bibliothèques et les fichiers de configuration, nécessaires à l’exécution d’un processus, d’une application ou d’un service. Un logiciel conteneurisé peut être exécuté avec fiabilité d’un environnement informatique à un autre. Rapides, portables et légers, les conteneurs peuvent être orchestrés de manière dynamique afin d’optimiser les performances et la consommation de ressources.

Architecture de microservices

Une architecture de microservices est une approche modulaire de développement de systèmes logiciels. Plutôt que de créer une seule, grande application monolithique, il s’agit de créer une succession de services dédiés à une fonction précise, avec un fonctionnement et des interfaces bien définis. Cette modularité dans le développement améliore l’évolutivité, la flexibilité et la capacité à tester les applications obtenues. Les conteneurs sont naturellement adaptés aux architectures de microservices.

DevOps

L’approche DevOps est un ensemble de méthodologies, de technologies d’automatisation et de bonnes pratiques visant à rationaliser le cycle de développement des logiciels en améliorant l’intégration et la communication entre les équipes chargées du développement et des opérations. L’objectif est de constituer un pipeline CI/CD afin d’accélérer le développement et le déploiement. Les conteneurs peuvent participer à simplifier le processus de développement, de test et de déploiement.

Découvrez plus en détail les applications cloud natives.

Quels sont les avantages du Cloud Computing ?

Découpler les ressources de stockage et de traitement de l’environnement logiciel et matériel offre de nombreux avantages, en particulier une plus grande agilité de gestion des ressources. Les plus courants sont les suivants :

  • Évolutivité et élasticité. Adaptez vos ressources de stockage et de traitement naturellement, grâce aux services à la demande. 
  • Réduction des coûts d’investissement. Économisez sur l’installation, la maintenance, l’énergie et les ressources humaines associés à l’achat de matériel, notamment de baies de serveurs physiques. 
  • Performances et fiabilité renforcées. Bénéficiez des avantages de grandes entreprises en utilisant les datacenters de fournisseurs de services de cloud réputés tels que Google, Amazon et Microsoft. 
  • Productivité améliorée. Le Cloud Computing permet de se libérer des environnements logiciels et matériels sous-jacents, facilitant ainsi la gestion de vos ressources de stockage et de traitement sur différents appareils.

Unifier le cloud avec Pure Storage

Les écosystèmes multi-cloud se développent généralement d’eux-mêmes lorsqu’une organisation passe d’un déploiement sur site ou dans le cloud privé à un cloud public et/ou hybride. Dès l’instant que vous signez un accord de niveau de service (SLA) avec un fournisseur de service de cloud pour une partie de votre pile applicative, vous utilisez un déploiement multi-cloud. Les environnements multi-cloud classiques étaient par nature en silos, ils peuvent se complexifier au fur et à mesure des SLA signés par l’organisation. Il arrive que cette complexité soit difficile à gérer, et que les inefficacités dues à la séparation des ressources de stockage et de traitement sur différents clouds deviennent significatives. En d’autres termes, il est essentiel d’améliorer la mobilité des données entre le cloud et l’infrastructure sur site si l’on souhaite exploiter le plein potentiel du Cloud Computing. Pure Storage® réunit les écosystèmes hybrides et multicloud en un seul plan de données agile pour une expérience moderne des données (Modern Data Experience™). Pure Storage propose un véritable cloud hybride offrant :

  • Tous les avantages du multi-cloud mais avec la flexibilité nécessaire pour fonctionner comme cloud hybride. 
  • Une mobilité des données et des applications simple sur les clouds publics et privés. 
  • La performance native des baies de stockage 100 % flash NVMe sur site de Pure. 
  • Une interface unique pour toutes les ressources cloud avec  Pure Cloud Block Store™

Débarrasser-vous dès aujourd’hui des difficultés liées aux environnements cloud publics et privés en silos avec Pure Storage.

Portworx est n° 1

GigaOm Research place Portworx par Pure Storage en première position des plateformes de stockage de données Kubernetes sur un total de 20 solutions. C’est une des raisons pour lesquelles les équipes informatiques font confiance à Portworx pour la production parmi les entreprises du Global 2000.

800-379-7873 +44 20 3870 2633 +43 720882474 +32 (0) 7 84 80 560 +33 9 75 18 86 78 +49 89 12089 253 +353 1 485 4307 +39 02 9475 9422 +31 (0) 20 201 49 65 +46-101 38 93 22 +45 2856 6610 +47 2195 4481 +351 210 006 108 +966112118066 +27 87551 7857 +34 51 889 8963 +41 31 52 80 624 +90 850 390 21 64 +971 4 5513176 +7 916 716 7308 +65 3158 0960 +603 2298 7123 +66 (0) 2624 0641 +84 43267 3630 +62 21235 84628 +852 3750 7835 +82 2 6001-3330 +886 2 8729 2111 +61 1800 983 289 +64 21 536 736 +55 11 2655-7370 +52 55 9171-1375 +56 2 2368-4581 +57 1 383-2387
Your Browser Is No Longer Supported!

Older browsers often represent security risks. In order to deliver the best possible experience when using our site, please update to any of these latest browsers.