Qu’est-ce qu’un serveur lame ?

Qu’est-ce qu’un serveur lame ?

Dans l’environnement haute vitesse et grande capacité d’un datacenter cloud, les administrateurs disposent d’un espace limité pour installer le matériel. Un serveur lame minimise l’espace nécessaire pour héberger des milliers de serveurs en fournissant une machine physique compacte pouvant s’insérer dans un châssis. Un châssis peut contenir plusieurs serveurs lames et est ensuite installé dans un rack. Les serveurs compacts fonctionnent ensemble pour fournir des services informatiques puissants aux entreprises.

Qu’est-ce qu’un serveur lame ?

Dans un environnement de datacenter, les administrateurs doivent pouvoir intégrer autant de serveurs que possible. Les serveurs « lames » sont de petits serveurs très fins qui s’intègrent dans des « baies » et se connectent pour réaliser des calculs puissants. Les baies se trouvent dans un conteneur semblable à une boîte (châssis) pouvant accueillir jusqu’à huit lames. Le châssis peut ensuite être installé dans un rack du datacenter. Avec cette configuration, vous pouvez installer des dizaines de serveurs dans un seul rack.

Les lames étant des serveurs autonomes, elles possèdent tous les composants matériels de base d’une machine, comme un processus, une mémoire, des contrôleurs de réseau et des ports d’entrée et de sortie. Plusieurs lames sont reliées entre elles par fibre optique afin que les données puissent être partagées rapidement entre les serveurs et le réseau.

Quels sont les composants d’un serveur lame ?

Le matériel inclus dans un serveur lame dépend du fabricant, mais la plupart des machines sont livrées avec des composants de base courants. Le serveur dispose des éléments de base pour fonctionner, sans les inconvénients d’un gros serveur autonome qui prendrait trop de place. La machine compacte contient un processeur, une mémoire et des composants pour éviter la surchauffe (p. ex. un dissipateur thermique). 

Des disques échangeables à chaud peuvent être installés dans la plupart des modèles, mais vous pouvez également utiliser un stockage en réseau (NAS) ou un réseau de stockage (SAN) pour héberger les fichiers que le serveur lame doit utiliser. Le serveur inclut également des contrôleurs de réseau et une interface pour se connecter au réseau local.

Les lames sont connectées à un châssis, la pièce extérieure qui maintient ensemble plusieurs serveurs lames. Le châssis se connecte à une armoire. Le nombre de châssis pouvant être placés dans un rack dépend de la taille du rack et de la taille de chaque châssis. En général, le rack doit également disposer d’un espace pour les câbles connectés aux serveurs lames.

Comment fonctionne un serveur lame ?

Dans un environnement traditionnel à serveur unique, les services de l’entreprise sont gérés par un seul serveur. Dans le cloud, les administrateurs peuvent tirer parti de plusieurs serveurs sans avoir à supporter le coût de l’hébergement local du matériel. Un serveur lame est un serveur autonome, mais plusieurs serveurs lames combinent leur puissance de calcul afin de réaliser des fonctions telles que l’exécution d’applications utilisateur. Dans ce cas, chaque serveur lame est responsable d’une application, mais les serveurs peuvent partager des données sur le réseau.

Par rapport aux serveurs montés en rack, les serveurs lames ont l’avantage d’être plus compacts, ce qui permet d’en placer un plus grand nombre dans un seul châssis et un seul rack de serveurs. Les serveurs lames contiennent un minimum de composants pour fonctionner efficacement, mais ils produisent néanmoins de la chaleur et celle-ci doit être éliminée de l’environnement.

Chaque lame contient un seul serveur, mais un rack peut contenir plusieurs lames Les sociétés qui ont recours à la location de serveurs lames en louent généralement plusieurs à la fois pour prendre en charge des applications critiques, mais ces serveurs sont très modulaires. Puisqu’ils sont échangeables à chaud, vous pouvez les déplacer entre les datacenters sans éteindre tous les serveurs d’un cluster.

Dans quels cas l’utilisation d’un serveur lame est-elle recommandée ?

Si vous avez besoin de plusieurs serveurs, mais que vous n’avez pas l’espace nécessaire pour les héberger, un serveur lame peut être une bonne option. Chaque lame est un serveur indépendant et occupe un espace réduit. Grâce aux services cloud, vous pouvez louer des serveurs lames sans les installer dans votre bureau physique local. Cependant, les administrateurs de datacenter devront toujours les installer sur place.

Les serveurs lames offrent la puissance de calcul la plus compacte, les entreprises les utilisent donc généralement pour prendre en charge les applications stratégiques qui doivent fonctionner rapidement pour desservir des milliers d’utilisateurs. Si vous décidez de déplacer vos serveurs lames, ils sont remplaçables à chaud et les administrateurs n’ont pas besoin d’éteindre l’ensemble du système pour les manipuler. Les principaux avantages des serveurs lames sont les suivants :

  • ils sont modulaires et échangeables à chaud ;
  • ils offrent une puissance de calcul haute vitesse ;
  • ils prennent en charge les services web populaires comme le streaming, la mise en cache et la virtualisation ;
  • ils fournissent des clusters de services avec équilibrage des charges et basculement.

Dans quels cas l’utilisation d’un serveur lame est-elle déconseillée ?

Si vous êtes propriétaire d’une petite entreprise et que vous souhaitez héberger des services sur site, vous n’avez peut-être pas besoin d’investir dans des serveurs lames, qui peuvent être plus chers qu’un serveur autonome standard. Si votre organisation peut fonctionner avec de simples services sur site ou dans le cloud, un serveur lame n’est peut-être pas nécessaire.

Avec les services cloud, vous n’avez pas à vous soucier de la maintenance. L’hébergement d’un équipement informatique, y compris de serveurs lames, implique une bonne gestion de la chaleur et de l’humidité. Si vous souhaitez héberger des équipements informatiques, vous devez contrôler correctement ces deux variables pour maintenir l’environnement de serveurs. Si vous ne pouvez pas remplir ces conditions, il est déconseillé d’installer des serveurs lames localement.

Conclusion

Les serveurs lames prennent en charge la virtualisation, vous pouvez donc les utiliser même dans un environnement cloud. Les types de serveurs proposés par un fournisseur de services cloud dépendent du service que vous exploitez. Vous utilisiez peut-être déjà des serveurs lames dans le cloud sans le savoir. Si vous avez absolument besoin de serveurs rapides et compacts, vous pouvez utiliser un serveur lame pour fournir des applications rapides et prendre en charge des milliers d’utilisateurs.

Essayez FlashBlade

Zéro matériel, zéro configuration, zéro frais = zéro problème. Essayez une instance de Pure1® en libre-service pour gérer Pure FlashBlade™, la solution native scale-out la plus avancée du secteur pour le stockage de fichiers et d’objets.

Essayer maintenant
800-379-7873 +44 2039741869 +43 720882474 +32 (0) 7 84 80 560 +33 1 83 76 42 54 +49 89 12089253 +353 1 485 4307 +39 02 9475 9422 +31 202457440 +46850541356 +45 2856 6610 +47 2195 4481 +351 210 006 108 +966112118066 +27 87551 7857 +34 51 889 8963 +41 43 505 28 17 +90 850 390 21 64 +971 4 5513176 +7 916 716 7308 +65 3158 0960 +603 2298 7123 +66 (0) 2624 0641 +84 43267 3630 +62 21235 84628 +852 3750 7835 +82 2 6001-3330 +886 2 8729 2111 +61 1800 983 289 +64 21 536 736 +55 11 2655-7370 +52 55 9171-1375 +56 2 2368-4581 +57 1 383-2387 +48 22 343 36 49
Votre navigateur n’est plus pris en charge !

Les anciens navigateurs présentent souvent des risques de sécurité. Pour profiter de la meilleure expérience possible sur notre site, passez à la dernière version de l’un des navigateurs suivants.